mardi 03 mai

Sens

J'ai écrit cela il y a un moment, je ne sais même plus quand exactement. Et tout ça continue de faire sens. "Individu vs groupe, individu vs société. Je suis vraiment le cul entre deux chaises, le groupe me rend dingue mais j'assume pas de ne pas en faire partie. Les individus c'est primordial, c'est le vrai, la souche, le fond, la base. Après, de là à en déduire qu'au delà des individus il n'y a rien, j'y arrive pas, et probablement que ce "je n'y arrive pas" est à l'origine même de ma situation branlante, une amoureuse des individus qui ne peut pas, quelquepart, se passer d'un semblant de groupe. En creusant plus, je dirais presque qu'on touche à mes fondamentaux, Dieu. Dieu que je sens comme le tout de l'humain, qui serait le tout de Merleau-Ponty, "plus que la somme des parties", l'ensemble, la destinée humaine que je ressens comme une, une responsabilité de notre devenir commun partagée en 6,5 milliards d'humains. Ce tout qui, la seule journée où j'ai douté de son existence, m'a dévastée comme jamais. Le sens en fait, Dieu pour moi c'est le tout, et le tout c'est l'essence du sens. Cette évidence qui me vient pour le coup de je ne sais où, a eu besoin de me rétamer l'âme pour me faire savoir qu'elle était là."

Posté par Marihuana à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sens

Nouveau commentaire